NUTRITION 1: Un peu d’histoire, le temps de nutrition change***

*** Ce qui est souligné vous donne des informations supplémentaires

***Les images sont mes photos des graffitis de Valence

Ce mot « nutrition » n’est pas toujours évoqué et partagé en l’abordant dans sa famille, avec ses amis ou au cours de son travail. Un mot qui éviterait des maux s’il était plus connu dès l’enfance grâce à l’éducation de nos parents.

Un mot médical qui contient l’alimentation, l’hydratation, la meilleure diététique possible d’éléments clés de santé. La santé de chacun est individuelle, à entretenir au mieux dans toutes nos activités, professionnelle, sportive et culturelle.

Le cœur joue en premier dans tous nos choix

Vous aurez 5 parties à suivre dans ce long article à votre intention.

Nutrition 1 : Un peu d’histoire, le temps d’alimentation change

Nutrition 2 : Quels produits d’alimentation pour la santé universelle ?

Nutrition 3 : Pourquoi ne plus boire de lait de vache ?

Nutrition 4 : Comment adapter son alimentation future ?

Nutrition 5 : Comment faire du sport et maigrir sans régime ?

Un monde d’alimentation sans saison

L’Histoire nous demande de prendre-apprendre-comprendre le nouveau monde qui nous entoure

Dans sa région, en famille, chacun de nous est en relation avec le monde entier pour tout ce qu’il est possible de manger pour ses repas. Nous pouvons goûter tout ce que l’on aime au cours de l’année. Nos choix peuvent s’adapter face au large marché qui existe.

En hypermarché ou dans l’épicerie de la ville, le marché journalier de la viande ou du poisson que l’on aime, est accompagné de légumes et de fruits. Ils sont aujourd’hui toujours présents venant du monde entier. Le mouton est des montagnes de nos régions, mais vient aussi de Nouvelle Zélande par exemple.

Dans l’histoire de nos ancêtres, les marchés régionaux des végétaux étaient fournis par la saison, l’été et l’automne donnaient leurs fruits et légumes semés au printemps. L’hiver, ils mangeaient les conserves de l’an passé, la viande séchée ou confite. Le poisson était pêché à partir du printemps jusqu’à la fin d’automne. Maintenant nous pouvons consommer les avocats, les kiwis comme les oranges et les pommes de tous les pays…

Les repas du jour

Le monde d’aujourd’hui est plus rapide que dans le passé: changer pour aller mieux

Notre ancienne vie était coupée dans la journée, commencée de bonne heure, elle s’arrêtait à midi. Souvent internes de l’école ou vivant à la maison, nous apprenions à déjeuner avant de commencer les cours. A midi et le soir, nos repas étaient entourés de nos études et du sport. Un apprentissage de santé au sein de la famille, partagé et comparé avec les amis de classe. Chacun avait des habitudes selon l’endroit où il habitait et comment ses parents travaillaient.

Ouvrier ou banquier, les heures d’emplois choisis étaient similaires à ceux que l’on avait vécu à l’école ou dans notre famille durant les vacances. Petit à petit beaucoup de femmes se sont mises à travailler, comme c’était le rôle du père. En 1936, la création des congés payés offerts aux travailleurs a changé le temps des repas. Les restaurants devinrent nombreux en ville, mais se sont ouverts aussi pour les vacances à la campagne, en montagne et près de la mer.

Le mode de travail

Imaginer sa vie autrement, notre apprentissage est lié à notre responsabilité. Nous sommes tous différents.

En 1968, en apprentissage d’atelier la durée du travail était de 45 heures pour les élèves, même au lycée technique. Le temps de travail passa à 40 heures. La productivité est devenue une clé d’efficacité occidentale pour prendre le poste de travail recherché.

A la fin du XXème siècle, dirigé par le gouvernement de gauche, le plaisir de viser moins de temps de travail pour toute usine ou service a été décidé. La loi « Aubry » du 13 juin 1998, a fixé la durée légale du travail à 35 heures hebdomadaires. Cette nouvelle organisation de loi a changé le temps de travail individuel et collectif de toutes les activités, mais aussi du moment adapté des repas des familles et des employés.

Dans la fonction publique et le secteur d’activité privé, les dirigeants et les syndicats négocièrent les conditions de la productivité nouvelle. Les portes nouvelles d’activité (aimées ou pas) se sont ouvertes pour la vie des travailleurs. Certaines évoluent encore.

Changement de l’alimentation

Changer son alimentation nous offre une nouvelle vie pour être en lien avec soi-même.

Avant cette nouvelle période d’activité, dans la famille où la mère préparait par tradition la cuisine, le plaisir était de revenir déjeuner. Les ouvriers se déplaçaient souvent à pied ou à vélo pas très loin de l’usine ou du bureau où ils travaillaient. La différence des activités privées ou des fonctions publiques était sensible en fonction de l’endroit où elles étaient créées.

Le petit-déjeuner comme le repas étaient partagés souvent, mais certains employés étaient obligés de le prendre sur leur chantier ou dans les usines. Les menus ont été proposés sous des formes différentes à l’endroit où chacun travaillait. Le chef cuisinier adaptait sa cuisine en faisant attention à la qualité des menus comme souvent dans les maisons.

Animer son alimentation sans l’acheter à ceux qui ne la créent pas correctement

Avec le temps, l’alimentation est devenue industrielle pour la famille, mais aussi pour les entreprises. Les recettes des repas proposés se sont transformées dans toutes les régions. Les coûts ont baissé sans toujours viser la santé des clients qui ont décidé de moins cuisiner parce que le temps leur manquait.

Durant les vacances, le tourisme a permis la découverte des recettes dans toutes les régions. L’immigration qui est née à la fin des guerres d’Algérie, du Vietnam…, a offert d’autres recettes du monde entier. Les villes se sont transformées, mais sans véritablement s’adapter à la santé de chacun. Chaque famille a décidé de ses habitudes, nous avons vu naître des maladies nouvelles et l’obésité dans tous les pays en particulier.

Une agriculture mondiale

Agir pour faire changer l’agriculture qui a détruit la Nature

L’alimentation recherchée individuellement et collectivement a demandé aux fournisseurs de transformer leur marché. Les industriels d’alimentation, les restaurateurs et tous les acheteurs ont demandé aux jardiniers et paysans de s’adapter pour tous les mammifères. Ils devaient développer tous les produits pour l’Homme et les animaux.

Une grande partie de toute l’agriculture des régions fut modifiée, les activités efficaces du passé qui existaient furent restructurées. La qualité des produits fut développée par tous les fournisseurs des marchés paysans du monde entier.

Les nouvelles sciences donnent les clés qui permettent d’imaginer sa santé future sans écouter la publicité

Pour répondre aux besoins d’alimentation de l’augmentation des populations, les études et la production ont produit l’évolution des anciens produits des humains et des animaux.

La Nature fut détruite de manière considérable au cours du temps, la culture d’agriculture a transformé partout les champs, les forêts, les marais…

Introduction de la chimie en élevage et culture

Pour multiplier les quantités de produits d’alimentation, la terre des champs et les semences de légumes et de fruits ont été traitées par la chimie.

La chimie nous empoisonne

L’élevage des animaux a changé en passant des prés de la plaine ou de la montagne à l’intérieur des granges ou de nouveaux bâtiments d’alimentation. La chimie s’impose dans leur nutrition organisée et leur surveillance de santé. Ces opérations journalières rendent les viandes différentes du temps passé.

Les chercheurs de l’agriculture ont inventé, planté et adapté des légumes traités pour permettre leur distribution dans le monde entier en quantité.

Les créateurs de recettes d’alimentation ont adapté tous les produits pour leur vente dans l’ensemble du globe. Les entrepreneurs ont proposé une autre façon de consommer les produits créés aussi bien pour l’alimentation que pour la boisson.

L’agriculture évolue dans le monde

L’agriculture du monde a complètement changé en peu de temps, les Etats-Unis ont développé et ouvert leur marché interne et externe. Chaque pays s’est développé dans ce sens en modifiant le passé sur tous les continents.

Le monde a ouvert des possibilités positives et négatives pour l’évolution des populations.

Les populations se sont multipliées dans tous les pays d’Occident, d’Orient, d’Asie…. Ils ont fait évoluer la vie de l’humanité sans porter attention à une nutrition équilibrée des peuples. 

Michel Prieu

Suite :

Nutrition 2 : Quels produits d’alimentation pour sa santé ?

3 réponses sur “NUTRITION 1: Un peu d’histoire, le temps de nutrition change***”

  1. Neat blog!
    Is your theme custom made or did you download it from somewhere?

    A theme like yours with a few simple adjustements would really make my
    blog shine. Please let me know where you got your theme.

    With thanks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *